Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 novembre 2009 3 18 /11 /novembre /2009 00:00

 Serpentini aux artichauts, sauce crémeuse à la moutarde de Meaux.

 Pour réaliser ce plat ultra simple il vous faut :

des pâtes (moi j'ai fini mon paquet de Serpentini, mais avec des spaghettis c'est très bon – je tiens cette recette d'une amie romaine qui le fait avec des spaghettis, recette que j'ai un peu modifiée bien entendu ....et puis on n'arrive jamais  à refaire à l'identique un plat mangé à Rome un soir d'été ............... !!!!! )

1 noix de beurre –

des fonds d'artichauts (2 par personne)

1 petit pot de crème épaisse à 30%

1 cs de moutarde de Meaux

du parmesan râpé


Cuire les Serpentini " al dente" les égoutter mais pas les rincer.

Égoutter les fonds d'artichaut et les couper en 4 – réservez.

Faire fondre la noix de beure et y ajouter les fonds d'artichaut, bien faire imprégner le beurre, ajouter la moutarde de Meaux et la crème épaisse.

Bien mélanger le tout afin que l'ensemble devienne une crème onctueuse.

Ajouter les serpentini, bien mélanger, servir bien chaud avec le parmesan.



Repost 0
17 novembre 2009 2 17 /11 /novembre /2009 20:08



Voilà !!! ……la gelée est coulée, le décor est mis. Je ne suis pas tout à fait satisfaite car des traces de gras ont franchi la couche de gelée et font des bulles à la surface ……… ont dit des yeux !!!!.

La terrine est en mode : D E P A R T . ……… prête à être filmer, emballer, transporter dans la glacière……..un petit tour en TGV et livraison à L'Ambassador Hôtel Opéra ………. Mercredi avant 18h.

Je vais la livrer direct à ma descente du train, j'ai vraiment trop trop peur de casser le moule, et l'angoisse monte, je réfléchis à tout ce qui pourrait ne pas coller. La texture, la coupe, la couleur, la forme, la tenue, le goût, trop de sel, trop rose ……. j'arrête de ma saouler la tête.

Alors je livre dès la descente du train et elle ira poursuivre sa vie de terrine toute seule, qu'elle se débrouille, j'ai fait de mon mieux avec tout mon cœur. Elle en a de la chance de dormir une nuit dans un des palaces les plus luxueux de la capitale.

Un moment périlleux  à passer, le Métro parisien, c'est pas le Métro de Lyon, si jamais il y a bousculade, il va falloir que je me cramponne à mon cœur remplie de joues !!!! heureusement mon amie Bella sera là pour m'aider.

Une chose est sûre, de savoir que Monsieur Pierre Arditi va goûter ma terrine, je vous jure, plus jamais je ne le verrai avec mes mêmes yeux, j'aurai les yeux du "cœur rouge" pour lui.

Je vous raconte la suite à mon retour.

A+


Repost 0
17 novembre 2009 2 17 /11 /novembre /2009 08:59
En prem's c'est quoi le Bagel pour celles qui ne sauraient pas .....?

 

 

 


Alors voici pour la tite histoire :


Le bagel ou beguel (du yiddish בײגל "beygl") est un rouleau en forme d'anneau, à la texture très ferme, fait d'une pâte au levain naturel plongé brièvement dans l'eau bouillante avant d'être passé au four.

C'est le pain traditionnel que l'on retrouve dans tous les pays où vit une communauté juive ashkénase. Ces petits pains en forme d'anneaux ont suivi les immigrants aux États-Unis et au Canada où ils sont servis garnis de fromage, de saumon fumé ou d'autres ingrédients selon leur disponibilité et l'imagination du cuisinier. On les retrouve parfois natures mais souvent aromatisés aux graines de sésame, de carvi, de pavot, aux oignons frits et ainsi de suite.

Les origines du nom sont multiples et variables, selon les légendes urbaines entre l’Autriche et la Pologne. À Londres, c'est sous la forme et l'écriture de "Beigal" qui devient "Bügel" dans les pays de langue germano-scandinave pour désigner cette petite rondelle d'une dizaine de centimètres de diamètre.

En 1683, le roi Jean III Sobieski de Pologne repousse l'invasion turque aux portes de Vienne, par une charge de cavalerie. Son rôle fut si important pour arrêter l'invasion Ottomane qu'il reçut, en gage de remerciement des terres récupérées par le Traité de Karlowicz le 26 janvier 1699. Voulant rendre hommage à la bravoure du roi de Pologne qui venait de sauver l'Autriche, un boulanger de  Cracocie crée le premier bagel cette même année. Le roi étant reconnu comme un fin cavalier, le boulanger décide de façonner sa pâte en cercle inégal avec un trou au centre pour donner l'impression d'un étrier. Le mot autrichien pour "étrier" est "beugel". Il est de même pour la légende du "croissant" des boulangers de Vienne pour souligner la levée du siège par les Ottomans.

Voici pour la tite histoire du " BAGEL"

et pourquoi je vous parle de cela, simplement parcequ'il n'est pas envidant de trouver des bons " Bagels" partout, et que on n'a pas l'occassion, tous les jours, toutes les semaines, tous les ans, d'aller à New-York, se promener dans Big Apple et de déguster des " Bagels" alors losqu'un un de mes sites préférés (sites de bon plan) m'indique un bon plan pour en trouver dans ma ville, je partage mon bon plan avec vous.


 

Voici extrait du billet reçu par My little Lyon :

Premier arrêt, "Best Bagels": décor fifties, un comptoir et un coin épicerie yankee, pour tenter les déroutants chewing gum bacon-menthe. Devant vous, une floppée de bagels craquants dehors, fondants dedans. Du classique saumon fumé-crème fraîche aux noces perverses du pastrami et du peanut butter. Une part de cheese cake plus tard, on se jure d'y revenir bruncher dimanche.

Second arrêt chez "Chères Cousines". Cyril, le patron, roule le déjeuner à coup de ses petits pneus dorés, dont le Jazz Club qui fait swinguer poulet rôti et mayo curry. Un chocolate donut, un petit café à la châtaigne et hop, back to Lyon, en hurlant New York, New York en vélo à fond sur les quais. Staaaaart spreading the niouzz...


Best Bagels 1 Place Tobie Robatel
69001 Lyon
04 78 27 65 61

Chères Cousines
23 rue Bugeaud 69006 Lyon
04 78 52 03 29

 

 

 

 

Je vais proposer à une amie Lyonnaise (revue avec grand plaisir samedi chez notre coiffeuse commune…. Le monde est petit) que nous allions essayer l'une ou l'autre de ses adresses et je vous en reparlerais. Nous prendrons nos petits vélos et hop …. Hop …. Après un petit tour au parc de laTête d'or, nous ferons une pause " bagel"

 

 

  Voici l'endroit où je trouve mes bons plans sur la ville de Lyon (et sur d'autres villes - cherchez la vôtre)

link

 

 

Repost 0
16 novembre 2009 1 16 /11 /novembre /2009 19:34

Clarifier un jus de cuisson avec des blancs d'œuf, je connais la technique, mais honnêtement, je ne l'ai jamais utilisée. Bon mais là c'est l'occasion, car je veux que ma gelée garde bien le goût de cuisson de joues et des épices et qu'elle soit "claire".

Allez courage !!!…. La technique est toute simple : faire chauffer le bouillon,  battre des blancs en neige (combien de blancs par combien de litre de bouillon ……….. je ne me souviens plus !!)  jeter les blancs dans le bouillon chaud, remonter en température, écumer, filtrer ………… bon bon, courage, je me lance.

Je récupère le bouillon de cuisson des joues, en effet, la couleur n'est pas vraiment des plus appétissantes,dans la réalité c'est encore bien plus "gris marron" que sur la photo !!!! ????

Je mets le bouillon en chauffe …..

Je bats  les blancs - j'ai mis 2 blancs d'œuf ….


Le bouillon commence à bouillir, je me lance, d'un coup d'un seul je verse les blancs ………..;et là se produit un magma bizarre ………….., je touille un peu, le magma augmente de volume, bizarre, comme réaction, Monsieur Thys … est-vous là ?, la technique est sensée récupérer toutes les parties non "claires" du bouillon.



Je laisse refroidir un peu et filtre avec 2 papiers essuie-tout. Il faut bien attendre un bon moment, le liquide ne passe pas vite. Mais le jus qui coule est super clair, comme je voulais, là j'incorpore 3 petites feuilles de gélatine, pour être sûre que ma gelée, du dessus, tienne bien. La technique de clarifier un bouillon est bien facile et vraiment efficace. Dernière étape, mettre la gelée sur le dessus, avec un peu de décor, là j'avoue, avoir eu plusieurs idées, mais j'ai choisi, les feuilles de laurier et la branche de romarin, classique, je vous montre cela au prochain billet.

A+



Repost 0
16 novembre 2009 1 16 /11 /novembre /2009 19:05

Ma mixture dort au frigo …….

Au milieu de la nuit, j'ai oublié de mettre la " Cannelle" je me lève pour la mettre sur mon plan de travail, sans la "Cannelle" ce n'est pas possible, c'est une des épices typiques de cette époque, dans mon cadre amical, il arrive que l'on appelle " Cannelle" et voilà que je l'oublie, cette fichue " Cannelle"

bon ………… retour au dodo …. et dodo jusqu'à demain, il va falloir y remettre les mains pour bien touiller, j'espère qu'elle ne dominera pas trop n'ayant pas eu le temps d'infuser. …..

Avant de cuire il faut mettre la mixture dans le moule, j'arrive à faire 2 minis minis terrines pour offrir à des amies (testeuses avant l'heure … !!! désolée ma chère Natacha …. tu n'en aura pas … promis la prochaine fois). J'ajoute une barde de lard gras, afin que l'ensemble reste moelleux.


Voila les moules sont prêts, à aller affronter les affres de la chaleur.


Préchauffer le four à 250° avec un bain marie chaud au fond du four, cuisson au milieu du four.

Enfourner la terrine et baisser la température à 150° durant 1h – durant le dernier quart d'heure mettre le grill en marche afin de donner une jolie coloration sur le dessus.

Voilà c'est parti …………….. là tout est joué ………. Bon ou pas bon, impossible d'y changer quelque chose, toutes mes bonnes pensées accompagnent, mon cœur au four.

Je n'ouvre la porte qu'une fois, un peu avant la fin du temps de cuisson.  J'ôte les bardes de lard qui ont bien dégorgées ??????? Un peu trop à mon goût ?????? J'opte pour enlever un peu de jus " trop gras" sur le dessus.

Il faut laisser refroidir un peu et mettre la gelée…..

Là c'est presque fini ….

Suite au prochain billet …… comment " clarifier" le jus de cuisson des joues de bœuf, pour en faire de la gelée.

A+


Repost 0
16 novembre 2009 1 16 /11 /novembre /2009 00:59

Avocat farci aux endives et ....................pomme royal gala

Il vous faut pour 2 personnes :

1 avocat

1 endive

1 pommes royal gala rouge

1 peu de grenade pour la déco

1 peu de concombre

Détailler en fin dès tous les ingrédients, ou à la mandoline, bien mélanger avec la vinaigrette et remplir les demi coupes d'avocat. Disposer les lamelles de pommes autour de l'avocat afin de faire un joli décor, ajouter qq grains de grenade pour rester dans la tonalité de rouge ………… qui a dit rouge … je suis dans la tonalité rouge en ce moment !!!!

Vinaigrette :

1 cc moutarde de Meaux

qq gouttes de sauce Maggi

sel

jus de citron

 huile de tournesol

Voici un entrée fort sympa et toute simple a réaliser.


Si vous aimez mes articles, inscrivez vous à la newsletter

A+

très bonne semaine à toutes et à tous




Repost 0
Published by France - dans Entrées froides
commenter cet article
15 novembre 2009 7 15 /11 /novembre /2009 14:11

Le fait de prendre le temps, de laisser faire le temps, est également une étape importante dans la fabrication des terrines de viande, contrairement aux autres terrines qui se font directement, les terrines de viandes doivent impérativement "macérées".

Les épices au moyen-âge sont des parfums et ne servent pas à ‘'pimenter’’, elles sont très utilisées car elles sont réputées diététiques en favorisant la digestion et sont des produits de luxe. Elles sont généralement séchées et réduites en poudre. Les cuisiniers du moyen-âge utilisaient du gingembre, de la cannelle, du clou de girofle, de la noix de muscade, du macis, du safran, de la maniguette ou graine de paradis, du cardamome, du galanga ou garingal, ou du poivre. Mon choix d'épices pour la terrine : gingembre, safran, cardamome, poivre noir, coriandre, cannelle, sel aux 4 épices orientales.


Une fois la viande cuite dans le bouillon de légumes et aromates il vous faut :. Égoutter la viande, puis vérifier à bien enlever toutes les peaux blanches (souvent il reste des bouts de peau de langue sur les joues) détailler en cubes et la passer au mixer ou hachoir à viande.

Pour faire le mélange, il vous faut pour :

1k500 de joue de bœuf mixée

500g de chair de porc (moi j'ai pris de la chair à farcir)

200g d'oignons rouges

3 gousses d'ail

1 morceau de gingembre frais

1 botte de persil frisé

2cc de calvados

1 mélange d'épices (mixés)

 5 œufs entiers

Il convient de respecter certaines règles indispensables pour la réussite de vos terrines de viande : la quantité de sel et de poivre. Il faut compter : 20g de sel au kilo - 4g de poivre – 2g de muscade, pour cette terrine j'ai forcé un peu ces doses car au Moyen-âge la cuisine était certainement plus "corsée".


Bien mélanger le tout : là il faut y aller avec les mains si on n'a pas de batteur très perfectionné, car il ne faut pas chauffer le mélange. Donc, je fais, toujours, ce mélange à la main, c'est comme pour certains gâteaux c'est toujours, meilleur, à la main.



Et, on filme la mixture et, une nuit de repos au réfrigérateur.

 


Cette dernière étape aussi est indispensable à respecter.


Suite au promain billet pour la cuisson !!
je vous souhaite à toutes et à tous
un merveilleux Dimanche même s'il est sous la pluie !!!!

Repost 0
15 novembre 2009 7 15 /11 /novembre /2009 00:00

Lors de ma marche sur le chemin des Etoiles cet été, j'ai donné la main, un soir pour la préparation du repas des pèlerins.

L'ambiance est en général fort sympathique et décontractée, tous les marcheurs étant fatigués de leur journée de marche. Le repas pris en commun, est simple, copieux, généreux. Ce soir là au programme était prévu un plat de D. (la dame en rose qui prend la photo). Mon amie et moi avons donné la main et j'ai décidé de nommer ce plat le Poulet du Pèlerin de Cahors. Nous étions dans un gîte superbe en pleine nature à la sortie de Cahors, nous nous sommes reposés là 2 jours et il fut très très difficile de partir au matin du 3e jour !!!


Pour faire un poulet du pèlerin, il vous faut, je ne vous donne pas de quantité (nous étions 21 personnes pour le diner ce jour là au gîte)


Du poulet, des lardons, des courgettes, des oignons, de l'ananas, du gruyère râpé, huile, sel, poivre, curry, crème fraîche.

On commence par couper le poulet, les oignons, les courgettes, en dès de taille identique.

Faire chauffer l'huile et y griller les oignons, les lardons, le poulet. Bien griller l'ensemble et ajouter les courgettes.

Remuer de temps en temps afin que rien n'accroche. Cuire cet ensemble environ 20/30 ' selon la quantité de marchandise !!! Ajouter l'ananas en boite (avec un peu de jus pour faire une sauce pas trop liquide) Ajouter la crème fraiche et lier le tout afin d'avoir une belle sauce onctueuse, sel, poivre du moulin, curry. Mettre cet ensemble dans un plat à gratin et garnir le dessus généreusement de gruyère râpé.  Faire gratiner au four durant 10' jusqu'à obtention d'une belle croûte dorée.

Il n'est rien resté dans les plats…… !!!!

Histoire de vous montrer le gite :







Le Gite des Mathieux à Cahors ..... ouvert toute l'année ..... et pas seulement pour les pélerins !!
Repost 0
Published by France - dans Autour du poulet
commenter cet article
14 novembre 2009 6 14 /11 /novembre /2009 09:31

Dans la " Sage de la Terrine" une étape importante le " moule" et combien importante, car lors de ma première participation, une petite négligence sur ce point essentiel m'a fait perdre des points.

A l'époque je devais envoyer ma terrine par la poste !!! vous imaginez l'angoisse !!! même en mettant fragile sur toutes les faces du paquet, je craignais le pire, cad qu'elle arrive en miettes !!! donc je l'avais cuite dans un moule en alu et mise sous vide !!! elle etait arrivée entière !!!

Mais, il s'agit d'un concours de terrines organisé par : Bacheliers Antiquités, je vous mets la photo du stand d'Anne aux Puces, vous comprendrez facilement que mon moule en "alu" me fit perdre des points.

 Mais, comme je ne possède pas de moule en cuivre, de plus en cuivre ancien, et qu'en général je fais mes terrines dans un simple moule à cake …. Me voilà à la recherche d'un moule, après avoir fait le tour de mes amies proches : Qui a un moule à me prêter ? que nenni …. Pas de moule selon mon cœur à l'horizon …. En forme de cœur ….

Mais,  jamais tu vas trouver cela ….. dit ma tite voix !!!

Mais, comme souvent lorsque qq chose me trotte dans la tête, je suis un peu " têtue" juste un peu rassurez-vous et pour la bonne cause en général. Je passe ma matinée à téléphoner aux différentes enseignes susceptibles de vendre des moules pour terrines.

Mais, la mode est aux petits moules (style amuse-bouches !!! me dit-on !!!!) et moi ma terrine doit faire 1kg voire 1kg500 ?

Mais, toujours pleine de courage et animé de ma tite flamme intérieure, je me dirige à pied (c'est bon pour évacuer le stress) vers la plus grande surface de vente de la ville : Le Centre Commercial de la Part Dieu !

en chemin une enseigne, le Monop ….. tient je vois de la vaisselle en vitrine, mais point de moules.

 Allez courage, imaginez-vous, la Part Dieu, un méga centre commercial, plus de 260 enseignes, et où je vais trouver mon moule, j'attaque avec Carrefour, le responsable du rayon vaisselle svp : au fond dans l'angle à votre droite…… ok !!! merci !!! le jeune homme de couleur, pense que je veut faire un gâteau …. Non une terrine, alors prenez une casserole …. Non !!! non !!! bon allez courage, cela n'est que le premier magasin, les enseignes spécialisées en cuisinerie n'ont que des tous petits moules individuels avec de jolies formes.

Mais, je reste sereine, tout va bien se passer, et si j'allais au BHV, on trouve toujours tout au BHV dit la PUB ???? pas vrai les filles !!!  la responsable rayon a visiblement la grippe, ses yeux coulent et un mouchoir à la main, elle n'a pas vraiment envie de m'accompagner dans le bon rayon, le 2e rayon vers le fond ….. ok, je trouverai bien toute seule. Et là, sur l'étagère, un joli moule en forme de cœur !!! et, qui a dit que je ne trouve pas, ce que j'ai au fond du mien !!! et, en rouge, tout comme j'aime. Je choisis mon moule et hop vers la caisse, trop contente, trop contente, trop trop …….

Mais, à présent, va falloir attaquer le plus gros morceau, l'assemblage des épices qui fera toute la différence.

Mais, j'oubliais de vous montrer qui figure au fond du moule .... désolée l'image est un peu floue........

Au prochain, billet …. bon week-end à toutes et à tous ...........!!!

 


Repost 0
14 novembre 2009 6 14 /11 /novembre /2009 00:00




Dîner dans le noir...


Enfant, vous étiez du genre à avoir peur dans l'obscurité. Encore un peu maintenant, d'ailleurs. C'est le

moment de combattre vos vieux démons de la plus délicieuse des façons. Imaginez : un dîner de rêve en comité restreint... Mais dans le noir complet ! Avouez qu'il y a plus effrayant dans la vie, non ?

20h. Avant le grand black-out, on papote au grand jour avec ses futurs voisins de table.


20h30. Guidé par un maître d'hôtel, on prend place. La lumière peut alors se faire la malle. Les sens en alerte, on goûte, on devine, on s'amuse, on échange ses impressions, bref on fait bosser ses papilles en étant tout ouïe. Ah, cette saveur... On l'a pourtant sur le bout de la langue ! Car chaque plat est une surprise concoctée par le chef étoilé Philippe Gauvreau.


23h30. La lumière rejaillit. Et pour se remémorer cette soirée sensationnelle ? Il vous suffira de fermer les yeux, le sourire aux lèvres...


Restaurant La Rotonde


3 avenue du Casino 69260 Charbonnières-les-bains.
Tél. : 04 78 87 79 79
www.pavillon-rotonde.com
Le 3 décembre. 190 € par personne. Limité à 60 participants.

 

 

Je n'aurais pas le plaisir de participer à ce diner dans le noir, mais si cela tente mes abonnés de la région lyonnaise !!! merci de nous en faire profiter !!! via le blog

 

 

 

J'ai trouvé ses infos sur le site de My little Lyon un petit clic sur :link pour en savoir plus, puis sur un tas de choses que l'on peut faire à Lyon et dans les autres grandes villes de France.

 

 

Repost 0

Présentation

  • : easy Gourmet !
  • easy Gourmet !
  • : Cuisiner est 1 passion et partager est 1 plaisir
  • Contact

La météo !


For more widgets please visit www.yourminis.com

" Rue du Commerce"

Voici l'adresse d'un site a voir absolument
http://www.rueducommerce.com  




Partenariat